Ce que j'en pense

Ce que j'en pense

parce que je ne vois pas pourquoi ça ne vous intéresserait pas

Faire une rando (ou tromper la mort)

Dans une tentative désespérée d’alimenter ce blog, j’ai voulu tester pour vous, lecteurs ingrats, une nouvelle activité : la rando. Ne pratiquant aucun sport, j’ai préféré la faire à la cool, c’est à dire seul, à l’étranger, sur trois jours et en altitude. Ai-je tapé ces mots moi-même ou les a-t-on retrouvés sur mon cadavre pourrissant au fond d’un canyon ? Vous le saurez dans quelques minutes – ou dans quelques secondes si vous allez directement à la fin mais dans ce cas vous êtes un piètre connard.
Lire la suite

Le soutien scolaire

Y’a des soirs, tu rentres chez toi et ton cerveau a besoin de se reposer, mais ton corps n’a pas besoin de dormir. Dans ces situations, nos ancêtres coupaient du bois pour l’hiver, mais aujourd’hui on a de l’uranium et la télé. Il y a bien du foot sur TF1, mais mon cerveau est juste fatigué, pas liquéfié, donc je me contente de Capital sur M6. Ce soir-là, c’est Classes moyennes : les nouveaux sacrifiés ?, un titre bien choisi puisque tout le monde se croit concerné : les pauvres qui ne réalisent pas leur condition, et beaucoup de personnes aisées qui ont du mal à se racheter un nouvel iPhone tous les ans. Au sommaire : impôts, logement et retraite évidemment, mais aussi… soutien scolaire.
Lire la suite

Comment rester propre

J’ai déjà exposé ici mes griefs contre l’été, mais comme ce dernier a été pourri, on n’a pas trop eu à subir les effluves de nos contemporains. Avec le petit redoux du mois de septembre, c’est chose faite.
Fort heureusement j’ai quelques solutions pour aider nos amis odorants, que je vous expose dans cette vidéo indécente.

Le cinéma en plein air

Chaque été le parc de la Villette organise des séances de cinéma en plein air. L’occasion de (re)voir sous les étoiles des films marquants de différentes époques (1962 à 2012) tout en partageant un piquenique avec des amis après une chaude journée. Comme c’est gratos, je me suis dit que ce serait l’occasion de passer une bonne soirée avant que l’hiver parisien ne s’installe pour huit mois. C’était évidemment trop beau pour être vrai.
Lire la suite

Les touristes

En France, on a toujours des touristes près de chez soi à un moment ou un autre de l’année. Même à Limoges ou à Amiens il y en a, qui se sont trompés de sortie sur l’autoroute. On pourrait s’habituer, et se flatter de leur présence, mais on a toujours quelque chose à leur mettre sur le dos : l’augmentation des prix, les embouteillages, la mort de Jésus, etc.
Pour ceux qui ont la chance de partir en vacances, les touristes sont une nuisance encore pire, qui les empêche d’apprécier pleinement leur expérience. Mais pourquoi ces gens sont-ils aussi détestables ? Pourquoi ne restent-ils pas dans leurs pays en laissant aux gens bien (nous, donc) le privilège de découvrir le monde avant qu’il ne soit détruit par le CO2 des avions qui nous permettent de découvrir le monde ?
Lire la suite

Prendre l’avion

Ok, partir en vacances c’est bien, mais y arriver c’est mieux. Qui a envie de se taper le trajet qui l’emmènera loin des cons habituels (mais près de cons exotiques) alors que La Mouche de Crononberg nous a donné si envie d’être téléporté? Parmi les transports collectifs, le plus surprenant est parfois l’avion. Si, comme moi, t’as choisi un vendredi 13 pour voyager, c’est festival.
Lire la suite

Voilà l’été

Je prends un gros risque en attaquant un article sur l’été, vu que je suis à Paris et que même en plein mois de juin il peut d’un coup faire nuit pendant 48 heures et la température chuter au point de tuer les imprudents qui avaient sorti leurs pantacourts. Attendez, je regarde par la fenêtre… Ah non, les pantacourts n’existent plus. Gardez précieusement les vôtres, dans dix ans ce sera vintage et tous les hipsters se les arracheront. Ah non, pardon, dans dix ans les hipsters auront été éradiqués et ne seront qu’un mauvais souvenir, comme les danseurs de tecktonik ou le Front National. Ah, on me fait signe que non…
Lire la suite

La fête des mères

Eh oui, tête de nœud, la fête des mères c’est aujourd’hui. Mais comme t’as attendu lundi et ton retour au boulot pour glander sur internet, c’était probablement hier. Si tu ne t’écries pas "Eh merde!" en lisant ça, soit tu es un bon fils, soit ta mère est déjà morte – probablement de chagrin par ta faute. Je te dis pas bravo.
Lire la suite