Ce que j'en pense

Ce que j'en pense

parce que je ne vois pas pourquoi ça ne vous intéresserait pas

La médecine du travail

Ayant rendez-vous à la médecine du travail ce matin, j’avais prévu de vous dire ce que j’en pense mais j’avais déjà un avis sur la question. Comme les flics, les médecins choisissent leur spécialité en fonction de leur classement aux concours, et les médecins du travail sont un peu l’équivalent des policiers en faction devant les bâtiments publics. Là, je voulais étayer mes propos avec des chiffres mais il aurait fallu que je fasse des statistiques à partir des résultats au concours, ce qui aurait demandé un effort. Donc contentez-vous de me croire quand je vous dis que médecine du travail c’est pas l’affectation de premier choix.

Ma dernière visite médicale avait eu lieu dans une camionnette. Ou alors c’était mon dernier rapport sexuel ? Non non, c’était bien la médecine du travail, sur le parking de la boite qui avait l’idée saugrenue de m’employer à l’époque. Un fossile, qui avait visiblement plus besoin d’un médecin que moi, m’avait tendu une main inerte pour me saluer, m’avait fait vaguement lire des lettres accrochées au mur derrière lui, puis m’avait présenté un tensiomètre dans lequel j’ai fini par insérer mon bras plus pour maintenir le toubib debout que pour connaitre ma tension. Vu l’état dans lequel il était lui-même, il ne pouvait décemment pas considérer qui que ce soit inapte au travail. Bien que (techniquement) au chômage aujourd’hui, j’ai eu droit à une visite bien différente…
Lire la suite