Ce que j'en pense

Ce que j'en pense

parce que je ne vois pas pourquoi ça ne vous intéresserait pas

Avoir des amis en banlieue

On a tous ce qu’on appelle une "zone de confort", une limite qu’on n’est pas prêts à franchir pour ses loisirs. Pour les Parisiens, c’est en général un rayon de 500 mètres, dans tous les cas délimité par les barrières infranchissables que sont le périphérique et la Seine. C’est pourquoi j’évite toujours de me lier d’amitié avec ce qu’on appelle « les banlieusards », ne serais-ce que pour échapper aux conversations sur les embouteillages ou les travaux sur la ligne C. Mais dans certains cas, vos amis normaux quittent la capitale et vous ne pouvez pas les rayer de votre vie comme s’ils étaient devenus hémiplégiques ou agents immobiliers.
Lire la suite

Aller au marché

Pour retrouver une authenticité qu’ils ne sauraient pas définir, beaucoup de citadins n’ont pas le courage d’aller au Puy du Fou et se contentent de faire leurs courses au marché. Munis de leur petit sac en coton bio, ils vont d’un étal à l’autre et se sentent l’âme d’un José Bové car ils dédaignent un jour par semaine la grande surface où ils ont une carte de fidélité. Leur argumentaire est rodé, mais se rendent-ils compte de l’ineptie d’aller acheter sa nourriture dans la rue en 2015 ?
Lire la suite

Les objets connectés

Tout le monde le dit : les objets connectés, c’est l’avenir. Oui, mais le réchauffement climatique et l’explosion du soleil aussi sont l’avenir, et ça ne veut pas dire pour autant que c’est bien. Alors pourquoi les objets connectés poussent-ils autour de nous telle l’acné sur le visage d’un adolescent autrefois désirable ? Qu’est-ce qui pousse les gens à acheter des objets à l’utilité souvent injustifiable ? Voici une série d’arguments à l’emporte-pièce pour rabaisser vos amis fiers de leur dernier gadget.
Lire la suite

Noël, la 11ème plaie

Ça y est, on est en décembre, on ne peut plus faire semblant de ne rien voir : Noël nous arrive dans la gueule. Les enfants sont sortis de leur crise d’hyperglycémie d’Halloween et commencent à faire semblant d’être sages parce qu’on leur a fait croire que c’était rémunéré. Noël c’est recevoir des cadeaux, certes, mais surtout en faire, et beaucoup plus. C’est picoler et manger trop, certes, mais ça implique aussi de se retrouver en famille avec des chandails moches. Alors, que faut-il penser de Noël ? Taisez-vous, c’est une question rhétorique, c’est moi qui réponds.
Lire la suite

Le soutien scolaire

Y’a des soirs, tu rentres chez toi et ton cerveau a besoin de se reposer, mais ton corps n’a pas besoin de dormir. Dans ces situations, nos ancêtres coupaient du bois pour l’hiver, mais aujourd’hui on a de l’uranium et la télé. Il y a bien du foot sur TF1, mais mon cerveau est juste fatigué, pas liquéfié, donc je me contente de Capital sur M6. Ce soir-là, c’est Classes moyennes : les nouveaux sacrifiés ?, un titre bien choisi puisque tout le monde se croit concerné : les pauvres qui ne réalisent pas leur condition, et beaucoup de personnes aisées qui ont du mal à se racheter un nouvel iPhone tous les ans. Au sommaire : impôts, logement et retraite évidemment, mais aussi… soutien scolaire.
Lire la suite

Comment rester propre

J’ai déjà exposé ici mes griefs contre l’été, mais comme ce dernier a été pourri, on n’a pas trop eu à subir les effluves de nos contemporains. Avec le petit redoux du mois de septembre, c’est chose faite.
Fort heureusement j’ai quelques solutions pour aider nos amis odorants, que je vous expose dans cette vidéo indécente.

Les touristes

En France, on a toujours des touristes près de chez soi à un moment ou un autre de l’année. Même à Limoges ou à Amiens il y en a, qui se sont trompés de sortie sur l’autoroute. On pourrait s’habituer, et se flatter de leur présence, mais on a toujours quelque chose à leur mettre sur le dos : l’augmentation des prix, les embouteillages, la mort de Jésus, etc.
Pour ceux qui ont la chance de partir en vacances, les touristes sont une nuisance encore pire, qui les empêche d’apprécier pleinement leur expérience. Mais pourquoi ces gens sont-ils aussi détestables ? Pourquoi ne restent-ils pas dans leurs pays en laissant aux gens bien (nous, donc) le privilège de découvrir le monde avant qu’il ne soit détruit par le CO2 des avions qui nous permettent de découvrir le monde ?
Lire la suite

Prendre l’avion

Ok, partir en vacances c’est bien, mais y arriver c’est mieux. Qui a envie de se taper le trajet qui l’emmènera loin des cons habituels (mais près de cons exotiques) alors que La Mouche de Crononberg nous a donné si envie d’être téléporté? Parmi les transports collectifs, le plus surprenant est parfois l’avion. Si, comme moi, t’as choisi un vendredi 13 pour voyager, c’est festival.
Lire la suite

Les femmes enceintes

Désolé les filles, mais vous allez encore manger ! Je sais que vous vous remettez à peine de la journée des droits des femmes, devenue par un tour de passe-passe médiatique la "journée de la femme" parce que la femme (modèle unique donc) est quand même plus intéressante à poil dans une pub qu’avec des droits. Elles peuvent… pardon : elle peut voter et conduire, on est déjà sympas. Et puis on a fait beaucoup de progrès depuis cette sombre époque, en 2010, où les femmes étaient rabaissées dans des publications municipales à des acheteuses compulsives de sacs à main. Par contre, les filles, il faut bien le dire, vous nous faites parfois chier : ça veut pas marcher dans la boue, ça veut notre veste quand il fait froid, ça regarde le patinage artistique, ça griffe en criant non non non… Mais quand les hormones s’en mêlent à cause d’un squatteur d’utérus, ça devient dur à vivre pour tout le monde.
Lire la suite