Ce que j'en pense

Ce que j'en pense

parce que je ne vois pas pourquoi ça ne vous intéresserait pas

Admire ma connerie !

S’il y a bien une chose qui me plaît dans le fait de bosser dans la télé – à part d’être honteusement surpayé – c’est la diversité. Chaque jour aller bosser dans un endroit différent, avec des gens différents, pour des émissions différentes. Je ne pourrais pas envisager de me lever tous les jours à la même heure, prendre le même métro et retrouver les mêmes collègues que je finirais par voir plus que mes enfants si par un improbable accident il m’arrivait d’en avoir. Cette vie saine et équilibrée me tuerait. Mais changer de lieu de travail tous les jours peut être dur à gérer pour un cerveau rongé par les excès.
Lire la suite

Les atlas routiers et leurs adeptes

De nos jours, on a la chance d’avoir sur soi une carte bancaire plutôt que des liasses de billet, on trouve pratique de pouvoir appeler de son portable si besoin, on est content d’utiliser un appareil photo numérique au lieu de devoir faire développer des photos chères et floues… Et pourtant, il y a une technologie moderne à laquelle certaines personnes sont réfractaires, peut-être pour une question d’égo : le GPS.

À titre personnel, je suis un inconditionnel du GPS. Et j’ai même pas de voiture, je me perds juste en marchant dans la rue. Mais c’est un handicap, et j’espère que la sécu le reconnaitra, mon dossier étant en cours d’étude. Pour les gens normaux, le GPS ça sert surtout en voiture. Si vous parlez à un autochtone, il ricanera et vous trouvera toujours un chemin plus rapide, mais on n’a pas toujours un autochtone dans la voiture et c’est heureux, parce que bonjour pour ravoir les sièges en cuir après !
Lire la suite