Ce que j'en pense

Ce que j'en pense

parce que je ne vois pas pourquoi ça ne vous intéresserait pas

Chuis pas raciste, mais…

À première vue, tous les peuples "pas Français" semblent étranges : les Américains qui autorisent à voter, conduire et porter un flingue avant de pouvoir boire une bière ; les Irlandais qui dansent avec des bottes sans bouger les bras ; les Italiens qui vivent chez leur mère jusqu’à quarante ans et élisent Berlusconi ; les Algériens qui ne mangent pas de saucisson ; les Indiens qui tournent d’improbables comédies musicales de quatre heures. Mais avec un peu d’ouverture d’esprit, toutes ces différences culturelles sont bien peu de choses et toutes les civilisations se valent contrairement à ce qu’affirmait un ex-homme d’état futur taulard. Toutes ? Ça reste à voir, car il y a un pays qui reste à part : le Japon.

Bien sûr, on pourrait rappeler l’époque où ils faisaient copain-copain avec les nazis, mais ce serait une attaque un peu facile, indigne d’un pays aussi exemplaire que le notre à l’époque. Intéressons-nous plutôt aux apports culturels de l’empire japonais. Le sport pour commencer : alors que le monde entier joue à la baballe sous une forme ou une autre, les Japonais préfèrent admirer deux obèses le cul à l’air se pousser hors d’un cercle. Malgré les tournées de promotion, il n’y a qu’eux et Jacques Chirac qui s’intéressent à cette étrange pratique. Pour emballer les gonzesses y’a pas à dire ; Beckham en slip ça marche mieux que Pierre Menez en string. Bien sûr les Japonais ont aussi inventé des arts martiaux plus sérieux comme le judo ou le karaté, mais il est évident qu’ils se font latter facile par le krav-maga.

"- Tu m'as piqué mon look!  - Non, c'est toi!" CC-BY davidgsteadman
« -Tu m’as piqué ma gomina! -Non, c’est toi! » CC-BY davidgsteadman

Normalement, un Japonais lisant cet article se sentira déshonoré. Au lieu de saisir la HALDE ou d’en venir aux mains comme le ferait un occidental, le Japonais va probablement sortir son gros couteau et se le planter dans le bide. Par facilité on dit hara-kiri mais en réalité ça peut être seppuku, jumonji-giri voire jigai ou kaishakunin si un ami veut bien donner un coup de main. Une étude du gouvernement a montré que 20% des Japonais ont sérieusement envisagé de mettre fin à leurs jours au moins une fois. Restent donc 80% à encourager.

La gastronomie japonaise, elle, a du succès. Depuis quelques années de nombreux restaurants, souvent tenus par des Chinois, proposent des cartes identiques quelle que soit leur distance de la mer. Les noms obscurs de ces lieux sont en fait des villes, comme si un resto français s’appelait Tourcoing ou Cahors, et tous les menus commencent par une soupe miso qui est une excellente manière de recycler l’eau d’évacuation d’un lave-vaisselle. Si les Japonais bravent la mort en dégustant le fugu -ce poisson dont les abats sont hautement toxiques – ils nous proposent le même frisson avec leurs brochettes de viande donc l’odeur, le goût et la texture n’évoquent aucun animal vivant sur notre planète.

Brochettes japonaises ou boules de geisha usagées ? Nul le peut dire.
Brochettes japonaises ou boules de geisha usagées ? Nul ne peut dire.

Dernier domaine dans lequel ce peuple s’est illustré : le cul. Dans ce pays où la pornographie interdit d’apercevoir le moindre pubis, on s’excite comme on peut. Les jolies illustrations de Wikipedia sur les articles de bukkake et gokkun vous montreront de manière à la fois explicite et artistique tout ce qu’on peur faire si on dispose d’un bonne pinte de sperme frais. Finalement, c’est pas plus dégueu que de la sauce soja. Enfin il paraît, moi j’en sais rien, comment je saurais, hein ? pourquoi ces questions ?
Et puis j’ai fini par tomber sur un article qui a définitivement enterré tous les espoirs que j’avais pu mettre dans le pays du soleil levant. Oui, les petits nippons se lèchent les yeux pour s’exciter. Tout les ados du monde pratiquent cette bonne vieille auto-asphyxie érotique, mais non, il faut encore qu’ils se fassent remarquer.

Japon : les écoliers se lèchent mutuellement le globe oculaire pour s'exciter
D’après la photo, c’est une autre pratique que l’oculolinctus qu’il est en train d’expérimenter !

4 sushis
Allez, ils me font marrer alors je leur attribue 4 sushis avec un encouragement à œuvrer encore pour la promotion du nucléaire sûr à travers le monde.


Ce que vous pensez de l’article :
Chuis pas raciste, mais…
16 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *