Ce que j'en pense

Ce que j'en pense

parce que je ne vois pas pourquoi ça ne vous intéresserait pas

Survivre à ses voisins

Si j’avais vécu au 19ème siècle, j’aurais eu un grand appartement, et les pièces autour auraient été mon boudoir ou mon vestibule, et pas les chambres d’une famille de Chinois comme c’est le cas actuellement. Mes voisins du dessus auraient été mes domestiques, et auraient donc été plus déférents que le Rital qui joue de la guitare avec ses potes la nuit. Hélas je vis au 21ème siècle et je dois composer avec les normes de constructions des années 50. 1950 je précise, car pour avoir vu des appartements au sol concave je sais que les immeubles de 1850 ont d’autres problèmes que l’isolation phonique. Bref, je pense avoir eu un bon aperçu des voisins haïssables, sachant qu’ils le sont par nature comme les belles-mères, les patrons, et les profs d’EPS. Mais avant d’écouter les prouesses vocales de ma voisine coréenne, faisons un bilan de dix ans à Paris en quatre appartements.
Lire la suite