Ce que j'en pense

Ce que j'en pense

parce que je ne vois pas pourquoi ça ne vous intéresserait pas

Le surf

J’ai plein de sujets concernant internet à aborder, mais vous allez finir par croire que je passe mes journées devant mon PC ce qui n’est que partiellement vrai. Je vais plutôt vous parler du surf, sujet qui va vous intéresser puisque cette discipline est inconnue de la plupart d’entre vous. Pour pouvoir vous donner mon avis j’ai donc pris une leçon collective. Précision : je parle de surf dans la mer, pas de snowboard.

Pour l’initiation, obligation de porter un t-shirt éminemment disgracieux. Si le but est d’affirmer haut et fort « je suis une merde néophyte, j’y connais rien » c’est superflu, la grosse planche en polystyrène exprime très bien l’idée, surtout quand on s’entraine avec sur la plage. Oui parce que le début du cours consiste à répéter un mouvement sous la menace d’un prof qui – sous une apparence de surfeur cool – n’a rien à envier à Kim Jong-eun. Je vous encourage à essayer la chose suivante : mettez-vous à plat ventre, pagayez avec les mains, puis d’un seul geste mettez-vous debout avec les deux pieds sur une même ligne, l’un à 90° l’autre à 45°, tout en fléchissant les genoux et en tenant l’équilibre avec les bras écartés. Je sais pas à quel point ça vous réussit mais moi à partir de « d’un seul geste » on m’a perdu.
Une bande de cons en maillots mochesLe dictateur du surf

Au bout d’une heure, le sergent-instructeur estime qu’il est temps d’aller mettre en pratique dans l’eau cet exercice qu’on n’a pas réussi sur terre. Après s’être attaché la planche à la cheville pour pouvoir localiser nos futur cadavres, on tente de rejoindre les vagues en pagayant avec les mains. À vue d’œil c’est à 30 mètres de la plage, à vue de bras 1 kilomètre. Ce qui se passe en gros, c’est qu’après avoir pris toutes les vagues dans la gueule on doit se retourner et reproduire le mouvement de gymnaste au moment ou une grosse vague arrive dans le dos, mais sans se retourner. Si on le fait trop tôt on se fait vertement engueuler par le moniteur, si on le fait trop tard on se retrouve violemment emporté et on coule à pic. Ma deuxième tentative ayant failli me couter la vie, j’ai péniblement regagné la plage pour m’y échouer comme une méduse.

L’insupportable mal de tête s’est estompé au fil de la journée, à mesure que l’eau de mer sortait de mon nez. Je sais maintenant que mes sinus ont une contenance totale d’à peu près un demi litre. Je sais aussi, puisque le faux-cool prof nous l’a dit à la fin, que le surf c’est « 90% de pagayage, 5% d’attente et 5% de fun ». S’ils l’avaient marqué sur la brochure on serait peut-être pas venus se rapper les genoux sur une longboard avec des t-shirts jaunes fluo.
Un pouce, y'a pas de quoi pavoiser !
Au moins maintenant vous savez : le surf est un sport pénible, dangereux, et en plus ça mouille. Je recommande d’en faire sur Wii, c’est plus prudent.

Ce que les autres pensent de “Le surf

  1. avatarmanie

    T’es où sur la photo ?

  2. Et sinon on fait comment pour te contacter ? 😉

  3. avatarPaul !

    Non mais c’est quoi cet article; Le lycra (T-shirt éminement disgracieux) est de couleur fluo non pas pour montrer que tu es nul mais pour que le moniteur puisse te reperer facilement justement au moment ou tu te noies ! Mais si tu sais « au moment ou une grosse vague arrive dans le dos » et que « on se retrouve violemment emporté et on coule à pic » ! Si tu te « fais vertement engueuler par le moniteur » c’est parceque c’est un élément de sécurité pour toi autant que pour les autres (n’oublies pas que le moniteur est accéssoirement responsable de son groupe)… A propos de sécurité tu apprendras qu’en « s’attachant la planche à la cheville »ce n’est pas « pour pouvoir localiser vos futur cadavres » mais justement pour éviter de le devenir. Comme tu l’as justement souligné, la mer est dangeureuse, se prendre une vague est une chose mais en plus se prendre une planche même en mousse et ses ailerons en est une autre !
    Bon ensuite venons en à la pratique; non ces planches ne sont pas là pour vous montrer que tu es « une merde néophyte » mais elles ont étés choisies car elle sont les plus stables et le pain de mousse permet de ne pas blesser les autres pendant les cours collectifs ! La pratique sur le sable est une partie plus ou moins ennuyeuse mais évidemment necessaire, sans les bons gestes tu peux toujours ramer avant de prendre une vague !
    Si le surf zqt pratiqué par des millions de personnes c’est que les 5% de fun dont tu parles («  »90% de pagayage, 5% d’attente et 5% de fun ») en valent la peine… Bref, le fait que tu n’es pas aimé le surf est une chose mais le fait que tu tentes de dégouter d’autres personnes n’est pas normal; le surf n’est pas « un sport pénible, dangereux » car si tu as les bons geste et les bons reflexes, tout ce passe bien ! Mais non, ça ne s’apprend pas en 2 heures…

    • En tout cas ça fait plaisir de voir que l’air marin n’altère absolument pas votre sens de l’humour et votre second degré!

      • avatarPaul !

        Si l’ensemble de l’article etait à prendre au second degré, il fallait le préciser !

        • avatarbob

          non mais sérieux, vous voyez pas le second dégré ? l’exercice de style ? le mec explique juste que c’est pas son truc, avec humour et second degré…ça illustre bien la mentalité des nouveaux surfeurs (des bofs, les fouteux de 21ème siècle, ceux qui se la pètent avec le t-shirt marqué à l’appui…). Pathétiques les gars.

  4. avatarmichel monier

    Et à paire te plaindre et rédiger un article aussi pourri t’es bon à quoi? Ravi que cette expérience t’es déplu, au moins on n’ aura pas à voir ta face de crétin dans les océans….essaie toi au mikado ou au scrabble, ça me semble plus judicieux et plus en adéquation avec ta vision du sport……..gros blaireau 😉

    • Ah bon, on se tutoie? Comme je l’ai écrit dans mon excellent article, après avoir essayé le surf j’ai évacué beaucoup d’eau de mer de ma tête. Je vous conseille de faire de même.

      • avatarmichel monier

        Alors toi………ben au moins ta tête était rempli de quelque substance avec cette eau de mer……….Allez, je te laisse à tes articles………..et au seul endroit ou tu pourras surfer sans avoir à t’ essouffler……..tsssssss BAGUS!

  5. avatarben3d

    Un plaisir pour certains une souffrance pour d’autres! et heureusement.. sinon il n’y aurai pas assez de vagues pour tout le monde!
    Si le prof etait dur avec toi, meme avant la session c’est qu’il voyait que tu n’etais pas pret a ramasser au line up … la prochaine fois tu seras peut etre plus attentif…

    big up ba blaken! Ceux qui savent savent! Perso 90% de pagayage, 5% d’attente et 5% de ride = 100% de fun

    +1000 pour le post de Paul!

    Ton article aurait pu etre drole si seulement tu n’attaquais pas ton prof dedans… Ce gars la c’est un bon qui a la reconnaissance du milieu alors ne vient pas le salir…

    tchao

  6. avatarBlackcrow

    Moi ça m a bien fait rire. J’ai quasi vécu la même chose lors de mon premier cours. Mais comme je suis têtu, j’ai continué et maintenant je n arrive plus à m en passer.

  7. avatarGreg

    Moi, j’ai trouvé ça super drôle. Ça rejoint pas mal de témoignages de gens à qui j’ai essayé d’enseigner le surf. Quant au caractère de ton moniteur/dictateur, faut savoir qu’il y a un paquet de blaireaux dans le surf. Suffit de voir les commentaires de cet article pour s’en persuader d’ailleurs…

  8. avatarMaumau

    sale pédale putain! c’est juste que tu comprends rien!!! apprend a surfer (et pas qu’en 1 jour!) et peut être que l’océan voudra bien de ta sale gueule. Et va bien de faire mettre par un bloc de waxe!!!
    Cordialement. Une surfeuse

    • Ah, ces Bretons, toujours le mot pour rire! Je n’aime pas le surf, mais vous oui : heureusement que vous n’êtes pas au pouvoir, ce serait visiblement un motif pour déclencher la troisième guerre mondiale.
      Vous semblez prêter à l’océan une volonté, celle de vouloir de ma "sale gueule" ou pas. Dois-je vous rappeler que, comme le contenu de votre crâne, l’océan n’est qu’une masse inerte d’eau salée ? Le fait qu’il veuille de quelqu’un ou pas est surtout une blague du film Brice de Nice, mais à Langoëlan on l’a sans doute interdit pour ne pas heurter votre sensibilité.
      D’ailleurs, moi aussi je suis un être sensible, c’est pourquoi votre insulte m’a blessé, d’autant qu’elle est homophobe, faite par écrit, et donc passible de 22 000 € d’amende. Je garde votre adresse IP dans un coin de ma tête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *