Ce que j'en pense

Ce que j'en pense

parce que je ne vois pas pourquoi ça ne vous intéresserait pas

Le top 5 des professions les plus détestables

Je n’ai pas de community manager, mais j’ai lu quelque part que pour faire du clic, du buzz, du like, il fallait des articles avec des phrases courtes, beaucoup d’images, et surtout que les internautes aimaient les classements et les chats. Je n’ai pas de chat vivant sous la main donc je vais vous offrir le classement des cinq professions qu’il faut haïr le plus, après community manager.
Lire la suite

Faire une rando (ou tromper la mort)

Dans une tentative désespérée d’alimenter ce blog, j’ai voulu tester pour vous, lecteurs ingrats, une nouvelle activité : la rando. Ne pratiquant aucun sport, j’ai préféré la faire à la cool, c’est à dire seul, à l’étranger, sur trois jours et en altitude. Ai-je tapé ces mots moi-même ou les a-t-on retrouvés sur mon cadavre pourrissant au fond d’un canyon ? Vous le saurez dans quelques minutes – ou dans quelques secondes si vous allez directement à la fin mais dans ce cas vous êtes un piètre connard.
Lire la suite

Les profs de sport

Il y a des gens qui ont le sens des réalités, et d’autres qui pour d’obscures raisons décident d’être profs. La plupart des métiers impliquent de passer du temps avec des collègues de travail, d’avoir du contact humain, et pourtant certains choisissent consciemment de gagner leur vie en étant seul dans une pièce avec une trentaine de gosses turbulents, ignares et pleins de poux. Et si eux se voilent encore la face, nous savons tous que le gros de leur travail ne consiste plus aujourd’hui à leur inculquer des connaissances mais à assurer leur intégrité physique jusqu’à la sonnerie libératrice. On ne peut ressentir que sympathie et compassion pour ces pauvres bougres. Sauf pour les profs de sport.
Lire la suite

Faire des claquettes

Parce qu’écrire des articles qui élèvent les consciences n’est pas le seul moyen de s’exprimer, et parce que je souhaite provoquer la répulsion et le dégoût par mon corps autant que par mes mots, j’ai consacré mon dimanche à une initiation aux claquettes, un art trop souvent déconsidéré. Pourtant, si on veut se défouler en faisant du bruit, une paire de claquettes coûte largement moins cher qu’une batterie et se prend plus facilement en main. De toute façon on peut commencer avec des chaussures de ville, comme le conseillent le prof et mes voisins du dessous.
Lire la suite

Le surf

J’ai plein de sujets concernant internet à aborder, mais vous allez finir par croire que je passe mes journées devant mon PC ce qui n’est que partiellement vrai. Je vais plutôt vous parler du surf, sujet qui va vous intéresser puisque cette discipline est inconnue de la plupart d’entre vous. Pour pouvoir vous donner mon avis j’ai donc pris une leçon collective. Précision : je parle de surf dans la mer, pas de snowboard.

Pour l’initiation, obligation de porter un t-shirt éminemment disgracieux. Si le but est d’affirmer haut et fort « je suis une merde néophyte, j’y connais rien » c’est superflu, la grosse planche en polystyrène exprime très bien l’idée, surtout quand on s’entraine avec sur la plage. Oui parce que le début du cours consiste à répéter un mouvement sous la menace d’un prof qui – sous une apparence de surfeur cool – n’a rien à envier à Kim Jong-eun. Je vous encourage à essayer la chose suivante : mettez-vous à plat ventre, pagayez avec les mains, puis d’un seul geste mettez-vous debout avec les deux pieds sur une même ligne, l’un à 90° l’autre à 45°, tout en fléchissant les genoux et en tenant l’équilibre avec les bras écartés. Je sais pas à quel point ça vous réussit mais moi à partir de « d’un seul geste » on m’a perdu. Lire la suite